Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Sur les routes de Moselle
  • Sur les routes de Moselle
  • : Le Conseil Général de la Moselle vous informe ici des travaux et de la viabilité hivernale sur les routes départementales. Ce site a été créé pour les journalistes par le service Presse du Département mais il est ouvert à tous, Mosellans ou non Mosellans.
  • Contact

Diffusion des informations sur les conditions
de circulation routière
par le Conseil général de la Moselle


Passez du blog « Sur les routes en Moselle »
au site www.inforoute57.fr


www.inforoute57.fr


Depuis le 14 novembre 2011, les abonnés du blog « Sur les routes en Moselle », ont la possibilité de s’informer sur les conditions de circulation du réseau routier départemental à partir du nouveau site www.inforoute57.fr mis en place par le Conseil Général de la Moselle.

Créé initialement par le service presse du Département à destination des journalistes, ce blog ne sera prochainement plus renseigné.

Afin de continuer à bénéficier d’informations régulièrement actualisées (travaux, accidents, conditions hivernales) :

* les particuliers doivent se connecter au site www.inforoute57.fr où ils pourront s'abonner à des flux d'information (RSS) dédiés aux conditions de circulation, évènements et chantiers.

* les journalistes abonnés aujourd’hui au blog sont invités à contacter le service presse du Conseil Général afin de constituer une liste de diffusion exclusivement réservée aux médias. Ils recevront par mail :
       - le programme hebdomadaire des travaux à venir,
       - des alertes à chaque modification significative des conditions de circulation (accidents, événéments, conditions météo).

Les journalistes peuvent aussi librement s'abonner aux flux RSS proposés par le site www.inforoute57.fr (notamment pour suivre les conditions de circulation dans leur secteur).


Service presse du Conseil Général de la Moselle
emilie.rosan@cg57.fr
laurence.mole-terver@cg57.fr
Tél : 03 87 37 59 09

Recherche

14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 09:00

Dans le cadre de la mise en œuvre du Grenelle de l’Environnement, le Sénateur Philippe LEROY, Président du Conseil Général de la Moselle, signera avec Patrice HALTEBOURG, Président de la Fédération Régionale des Travaux Publics (FRTP) de Lorraine, Jean-Marc LAROSE, Président du Syndicat Professionnel Régional de l’Industrie Routière (SPRIR) de Lorraine, et Gaëtan HINTZY, Délégué régional du Syndicat Professionnel des Terrassiers de France, la déclinaison mosellane de la convention d’engagement volontaire des acteurs de conception, réalisation et maintenance des infrastructures routières, des voiries et de l’espace public urbain. Cette signature aura lieu le jeudi 14 janvier à 11 H 30 en mairie d’Angevillers.


Les derniers transferts de patrimoine et de compétences ont renforcé le rôle très important des Départements français dans le domaine des infrastructures routières et des transports. Parallèlement, le Conseil Général de la Moselle apporte une aide conséquente aux communes pour leurs aménagements de voirie. Les Départements sont donc des interlocuteurs privilégiés de la profession.

         Les signataires de cette convention départementale confirment, au niveau départemental, leur total soutien à la démarche d’engagement volontaire signée le 25 mars 2009 par le Ministre Jean-Louis Borloo, la profession et l’Assemblée des Départements de France et leur volonté de contribuer à sa réalisation sur l’ensemble des engagements annoncés. Ils soulignent ainsi l’importance de leur prise en compte du développement durable et des orientations du Grenelle de l’Environnement.

        Le document qui va engager le Conseil Général de la Moselle aux côtés des professionnels a plusieurs objectifs majeurs : préserver les ressources non renouvelables ; préserver la biodiversité et les milieux naturels ; réduire la consommation d’eau sur les chantiers de terrassement ; accroître la performance environnementale ; améliorer la sécurité des usagers, des riverains et des personnels travaillant sur chantier ; créer les conditions d’une véritable compétitivité écologique avec tous les acteurs, en participant au développement de la recherche et de l’innovation et en créant les conditions d’un nouveau mode de partenariat technique.

Les objectifs de cet acte d’engagement sont en parfaite cohérence avec les orientations nationales de mise en œuvre du Grenelle de l’Environnement concrétisée par la convention nationale validée le 25 mars 2009. Ils seront promus auprès des acteurs mosellans des Travaux Publics et cet acte d’engagement volontaire sera suivi régulièrement et évalué.

Ce document vient conforter les nombreuses initiatives prises par la profession en matière de recherche et d’expérimentation de techniques prometteuses, dans le souci d’une meilleure protection de l’environnement. Il faut notamment citer le recyclage des enrobés bitumineux, la valorisation des excédents de chantiers des travaux publics, le recours aux produits innovants et à la "basse énergie", et l'adaptation des prescriptions techniques à l'évolution des conditions de circulation.

Pourquoi Angevillers ? La signature de convention se fera à proximité du chantier d’aménagement à 2x2 voies de la RD 14. Ce chantier est particulièrement exemplaire, notamment sur la thématique de la réutilisation des matériaux prélevés sur le site. Pour cette opération de plus de 25 millions d’euros, de nombreuses mesures de protection de l’environnement ont été mises en œuvre.

Lors de ce chantier, les initiatives du Conseil Général de la Moselle, maître d'oeuvre, et les divers échanges avec l’entreprise ont ainsi permis de valoriser 122 400 m3 de matériaux calcaires, essentiellement en couche de forme, évitant ainsi leur mise en dépôt. Ils se sont substitués à des matériaux d’apport. Cela représente 250 000 tonnes de ressources extérieures économisées, 10 000 rotations de poids lourds évitées sur les routes départementales entre la carrière potentielle et le chantier et 300 000 kilomètres non parcourus -soit 100 000 litres de gasoil économisés. Grâce à cette initiative, 270 tonnes de CO2 n'ont pas été émis dans l’atmosphère.

 

        Par ailleurs, le recours à de nouvelles techniques de traitement a permis d’optimiser les réponses habituelles et de gagner environ 18 000 tonnes de matériaux de chaussée, soit une économie financière de 20 %. Cela représente aussi 1 440 rotations de poids lourds évitées ou encore 100 000 kilomètres non parcourus, soit 30 000 litres environ de carburant économisés et 90 tonnes de CO2 non rejetés.

 

Repost 0
Published by Conseil Général de la Moselle - dans Grenelle
commenter cet article